Comment bien choisir son avocat ?

Comment bien choisir son avocat ?

Nous sommes amenés au cours de notre vie à avoir besoin d'un avocat. Si certains en connaissent un personnellement et vont naturellement se tourner vers cette personne, pour une grande majorité d'entre nous, la recherche commence bien souvent par demander à nos proches s'ils peuvent nous recommander un professionnel du droit, soit parce qu'ils sont familiers du domaine juridique, soit parce qu'ils en connaissent un eux-mêmes. Durant les dernières années, de plus en plus de personnes cherchent leur avocat sur internet sans nécessairement chercher de recommandations.

Quelle que soit la méthode que l'on adopte, il reste crucial de bien choisir son avocat et notamment de ne pas toujours se limiter au premier nom que l'on obtient. Voici donc quelques conseils pour vous accompagner dans votre choix.

1. L'activité préférentielle

Si en principe, tous les avocats peuvent traiter de n'importe quelle affaire, de par leurs études et leur expérience, la plupart des avocats se spécialisent et développent une expertise plus poussée dans un nombre limité de domaines. Ces domaines constituent leurs activités préférentielles. En règle générale, choisir un avocat en fonction de ce point permet de s'assurer une bonne dose d'expertise et un meilleur accompagnement tout au long du dossier. Attention donc si votre meilleur ami vous recommande l'avocat qu'il avait pour son divorce : ce dernier n'est peut-être pas le plus habitué des conflits avec un employeur, et pourra être moins efficace dans ce domaine. Il se peut également que dans ce genre de situation, l'avocat vous recommande même un autre confrère.

2. Les langues parlées

A l'heure où beaucoup de gens savent se faire comprendre en anglais et où une large majorité d'entre nous a facilement accès à des traducteurs en ligne, on pense souvent que la langue ne sera pas un problème. En réalité, c'est un point primordial car vous faire comprendre sera essentiel pour que le professionnel de votre choix puisse vous défendre au mieux. Pensez aussi qu'il va vous expliquer des procédures ou des démarches envisageables, établir une stratégie, ou vous demander de lui détailler des points précis de votre affaire. Vous allez donc bien souvent recourir un vocabulaire particulier, juridique ou technique, qu'il vous faut maîtriser, ainsi que votre avocat. Avec la langue vient aussi un aspect culturel, qui peut avoir un rôle clé dans certaines affaires, comme dans les cas de diffamation. Dans certaines cultures, certains agissements ou propos seront bien plus offensants que dans d'autres. Votre avocat doit donc être en mesure de bien en comprendre toute la portée. Choisissez donc de préférence de privilégier votre langue maternelle ou une langue que vous maîtrisez suffisamment bien, et dans la mesure du possible, assurez-vous qu'il en est de même pour le professionnel que vous aurez choisi.

3. L'expérience

On parle ici de l'expérience au sens large, c'est-à-dire le nombre d'années durant lesquelles l'avocat a exercé son activité, ce qui est bien souvent en lien avec son âge également. Un avocat plus expérimenté est plus susceptible de fournir des conseils basés sur ce qu'il a connu, et ce dont il a l'habitude. Cela permet souvent un meilleur accompagnement dans le dossier en vous donnant des informations plus poussées sur les risques et les conséquences probables de telle ou telle démarche. Un avocat avec plusieurs années d'exercice à son actif est aussi plus habitué des tribunaux et de leur façon de fonctionner. Il faut savoir qu'un avocat plus expérimenté peut bénéficier de certains avantages de préséance, comme plaider son affaire avant celles de ces confrères et consœurs plus jeunes dans la profession au cours d'une audience. Il faut cependant souligner que les avocats plus expérimentés sont aussi souvent plus cher dans leur tarif. Les avocats qui ont prêté serment plus récemment, à la suite de leurs études, peuvent présenter l'avantage d'avoir des connaissances théoriques beaucoup plus fraîches ainsi que des intérêts souvent plus développés sur les nouvelles tendances et technologies. Nous conseillons en général de considérer l'expérience en fonction de votre objectif : plus vous souhaitez recourir à des procédures complexes, traiter de sujets très pointus ou avoir un accompagnement très poussé en matière de conseil et de stratégie, plus vous aurez intérêt à vous orienter vers un avocat expérimenté. A l'inverse, si vous voulez une approche plus ouverte sur de nouvelles tendances ou technologies, ou des renseignements plus théoriques, un avocat qui a débuté plus récemment dans la profession peut être mieux placé pour vous répondre. Il vaut mieux cependant garder à l'esprit qu'en matière d'expérience, il est difficile de généraliser et il est facile de tomber dans les stéréotypes. Une première discussion avec l'avocat vous confirmera mieux que n'importe quoi d'autre que son expérience correspond à vos besoins.

4. Les tarifs

Il faut noter deux éléments en ce qui concerne la tarification : la méthode de facturation et le prix en lui-même. En ce qui concerne la méthode de facturation, chaque avocat a sa propre approche, mais bien souvent on retrouve deux options : une facturation à l'heure ou un forfait. La facturation à l'heure a l'avantage de vous faire payer uniquement le temps passé sur votre affaire et presté par l'avocat. L'inconvénient réside dans le fait que vous ne pouvez pas savoir à l'avance le montant qui vous sera facturé. Le forfait est un montant convenu à l'avance avec votre avocat. Peu importe le temps passé, ce sera ce montant là que vous devrez payer. Cette méthode permet de mieux budgétiser le coût de la prestation, mais si l'avocat est en mesure de fournir le travail en un temps limité, vous ne pourrez pas réduire le prix fixé du forfait. Pour ce qui concerne le prix, c'est à vous de voir avec votre avocat et de le négocier au besoin, peu importe la méthode de facturation. L'avocat fixe en principe le prix selon plusieurs critères, dont votre situation personnelle et financière. Soyez donc clair à ce sujet et parlez-en ouvertement avec le professionnel choisi. Gardez aussi à l'esprit que plus l'avocat sera spécialisé et expérimenté, et plus son tarif risque d'être élevé. Le prix peut aussi être plus élevé lorsque votre dossier nécessite des recherches ou des démarches très particulières ou compliquées. Cependant, même si on pense souvent que les prestations juridiques coûtent cher, la plupart des gens ont tendance à surestimer ce coût. N'hésitez donc pas à vous renseigner. Beaucoup de gens renoncent à même simplement contacter un avocat, supposant que cela leur coûtera trop cher, alors que certains avocats proposent des forfaits très abordables ou des premiers rendez-vous gratuits.

5. La disponibilité

C'est un élément que beaucoup de gens ont tendance à négliger ou à oublier lors de leur recherche. Pourtant, dans bien des cas, la disponibilité exemplaire de l'avocat sera une des premières raisons que donnera le client qui le recommandera. Il est toujours très utile de regarder sur quelle plage horaire et de quelle manière vous pouvez contacter un avocat. Si votre affaire est une grande source de stress pour vous au quotidien, privilégiez un professionnel très disponible, en mesure de vous répondre très souvent et si possible par téléphone. Si vous avez vous-mêmes des contraintes de temps très précises, choisissez un avocat qui sera disponible en même temps que vous, ou réfléchissez bien à la manière dont vous allez communiquer.

6. La proximité

On parle ici de proximité géographique. Si aujourd'hui, beaucoup d'échanges se font par email ou par téléphone, il vous faudra dans une majorité des cas vous déplacez au moins une fois au cabinet de votre avocat, ne serait-ce que pour lui transmettre des documents, lui expliquer une situation ou simplement le ou la rencontrer avant de l'engager. Prendre un avocat dont le cabinet vous est facilement accessible est donc fortement conseillé. Cela ne signifie pas qu'il faut nécessairement choisir le professionnel situé dans votre rue, mais plutôt de voir celui qui est le plus simple d'accès. Prenez en compte la disponibilité également : si votre avocat a les mêmes horaires de travail que vous, il est peut-être plus judicieux d'en choisir un près de votre lieu de travail. Si votre avocat et vous pouvez vous rencontrer le week-end, un avocat près de chez vous est alors plus simple. De même, si vous êtes adepte des transports en commun, un cabinet aisément accessible en bus par exemple est probablement le mieux pour vous. Dans tous les cas, assurez-vous de pouvoir accéder simplement et rapidement au cabinet de votre avocat en cas de besoin.

7. Les recommandations

On a souvent tendance à commencer la recherche par ce critère : qui nous recommande quel avocat ? En réalité, vous avez différents critères que vous pouvez considérer, comme nous venons de le voir, et les recommandations n'en sont qu'un parmi d'autres. En règle générale, il est plus pertinent de se servir de ce critère comme un moyen de confirmer notre choix initial ou pour trancher entre deux professionnels. Gardez bien à l'esprit également que chaque recommandation ne se vaut pas : chacun vous recommandera un avocat en fonction de sa propre expérience et de ses propres critères. Pensez à bien demander les motivations de la recommandation. Vous recommande-t-on cette avocate pour son expérience, son prix, sa disponibilité, ou tout cela en même temps ? Analysez donc toujours une recommandation par rapport à vos propres critères. Un avocat très recommandé n'est pas nécessairement le meilleur. Un grand nombre de recommandations peut par exemple indiqué que l'avocat traite un très grand nombre de clients. Si vous recherchez un avocat plus dédié ou un côté plus exclusif, un avocat moins recommandé sera peut-être plus en lien avec vos attentes.

8. Le cabinet

Certains choisissent un avocat, d'autres un cabinet. Si les deux approches ont des avantages, gardez toujours à l'esprit que tous les autres critères de sélection mentionnés précédemment peuvent s'appliquer, en particulier parce que même en choisissant un cabinet, c'est toujours un avocat en particulier qui supervisera vos affaires. Le cabinet reste néanmoins un critère qui peut jouer sur votre choix. Prendre un cabinet prestigieux, avec une influence européenne ou mondiale, est très utile lorsque votre affaire ou vos besoins incluent des éléments dans plusieurs pays. Vous bénéficierez dès lors de la connaissance des avocats situés à l'étranger qui travaillent dans une des branches du cabinet en question. Cela engendre cependant bien souvent des tarifs plus élevés. Il est bon de mentionner toutefois que certains de ces cabinets ont également des programmes dit « pro bono » qui consistent à traiter des affaires gratuitement ou quasi gratuitement, souvent pour des personnes dans des situations extrêmement précaires ou pour des dossiers répondant à des critères précis. Si vous n'avez absolument aucune ressource, n'hésitez pas à regarder les possibilités qu'ils offrent. Dans le même temps, les cabinets plus grands ont besoin de plus de clients, ce qui les rapproche bien souvent d'un prestataire classique. Choisir une structure plus petite vous assure bien souvent d'un suivi plus personnel, plus proche de vous. Il ne faut pas faire de généralisation bien sûr, le mieux étant de bien vous renseigner ou d'effectuer un premier contact pour vous faire votre propre opinion. N'hésitez pas à demander si l'avocat traitera personnellement votre affaire ou si des collaborateurs s'en chargeront. S'il s'agit plutôt de collaborateurs, vous pouvez obtenir leurs noms pour connaître leurs compétences et leur expérience.

Beaucoup d'autres critères peuvent être pris en compte pour choisir son avocat. Nous avons ici mentionné les principaux et plus récurrents. Dans tous les cas, et même si quelqu'un de confiance vous recommande un avocat, nous conseillons toujours de bien considérer les critères qui vous tiennent particulièrement à cœur. Un avocat est là pour vous conseiller sur des sujets qui sont bien souvent cruciaux pour vous, ou qui marque un événement majeur dans votre vie. Il est donc bien essentiel de choisir le bon professionnel. C'est d'autant plus facile qu'aujourd'hui, une société comme Legal Finder vous guide dans votre recherche, vous permet de vous renseigner, de rechercher sur base de ces critères, et trouver le professionnel le plus adéquat pour vous. Et tout cela, gratuitement.